Vision parlée

2011. Audio-guide non localisé : Fonctionne presque partout.. 16 plages sonores, 55 minutes..

Premier audio-guide que je réalise, précurseur des Fictions Corporelles.

Partenaires : LIRMM (CNRS/Univ. Montpellier 2), Service culturel de l’université Montpellier 2, Capture et Demoiselle FM à Royan.

Photo d'une calanque à Marseille. On peut lire en incrusation : Cet audio-guide est une série de sculptures et de peintures. Les consignes qui suivent sont leur matière.

4 extraits des 16 plages sonores de l’audio-guide

Préambule

Deux choses diéfférentes

La Grande Surface Colorée

Video-club

Contexte de création

Vision parlée a été réalisé au cours d’une résidence au Laboratoire d’Informatique Robotique Micro-électronique de Montpellier (LIRMM, CNRS/Univ. Montpellier II), et avec l’équipe de recherche en traitement d’image (ICAR) comme béta testeur.

L’équipe ICAR écrit pour l’image : écriture d’algorithmes informatiques, écriture de publications scientifiques et d’exposés pour les congrès sur le traitement d’image. J’ai entrepris la traduction dans un langage humain de quelques algorithmes1 de traitement d’image utilisés par l’équipe ICAR.

Vision parlée est surtout la restitution des découvertes sensorielles qui m’ont traversé pendant l’année d’échange avec ICAR.

Des gens assis (dans le métro ?). Sur l'image, on peut lire en incrustation : cet endroit calme, il doit y avoir des choses assez variées en formes et dimension. Bien. Maintenant que cet endroit calme est là, autour de vous... Considérer un objet au contour complexe. Par exemple, un arbre. Si ce n’est pas un arbre, c’est peut-être un groupe d’objet dont le contour est complexe. Comme un buisson, comme... Mettons que c’est un arbre. Pour la suite, cet objet complexe s’appelle L’arbre. Imaginer comme un gros ballon qui englobe l’arbre. Imaginer aspirer doucement l’air du ballon jusqu’à ce que la surface du ballon arrive au plus près de L’arbre. C’est un ballon élastique. Sa surface peut épouser les grandes lignes de L’arbre, mais ne peut pas s’infiltrer dans tous les détails. La surface du ballon définit l’enveloppe de L’arbre. S’appliquer maintenant à ne plus voir l’arbre, mais seulement son enveloppe. On dirait qu’il n’y a plus d’arbre, faire semblant