1% – l’installation

2009-2012. Installation photographique. Dimensions : 220x220x60 cm.

Visionneuse de diapositives 3D rétro-éclairées sans électricité, pour 1% artistique.

Commanditaire : Conseil général de l’Hérault (34). Maîtrise d’œuvre du bâtiment : Zaha Hadid.

Autres éléments de cette réalisation : Les photos 3D présentées dans l’installation La visionneuse de poche La note d’intention

Vue de l'instllation
Les images sont carrées, la visionneuse en est le cadre. Carrée elle aussi. Le contre-plaqué de coffrage évoque l’univers du chantier.

Ce dispositif de visionnement des images est le résultat d’une recherche de simplicité et d’adéquation formelle avec le contexte du projet pictural.

Les images ne sont pas visibles de l’extérieur. Il faut s’asseoir, prendre le temps de laisser son regard s’habituer à la situation binoculaire. Alors seulement les images apparaissent. Elles semblent n’avoir ni support ni dimension : ce sont sont des fenêtres d’archive sur le proche passé environnant : l’histoire de la construction du bâtiment qui abrite l’installation elle-même.

Les oculaires usinés dans un bloc d’aluminium.
Les oculaires usinés dans un bloc d’aluminium.
Les molettes de défilement qui permettent de passer d'une image à l'autre sont placées plus haut que des oculaires. Ainsi, les mains du visiteur forme une abat-jour qui le protègent des entrées de lumière latérale, gênantes pour le visionnement.
Les molettes de défilement qui permettent de passer d’une image à l’autre sont placées plus haut que des oculaires. Ainsi, les mains du visiteur forme un abat-jour contre les entrées de lumière latérale.
Le pied du tabouret est un pied d’échafaudage.
Le pied du tabouret est un pied d’échafaudage.
Pour améliorer sa conservation, cette installation ne contient pas d’informatique. Elle ne contient pas même de circuit électrique. Les images stéréoscopiques ont pour support deux pellicules de cinéma 70mm circulant de manière synchrone, en boucle. Ces films offrent une très belle image.
Pour améliorer sa conservation, cette installation ne contient pas d’informatique. Elle ne contient pas même de circuit électrique. Les images stéréoscopiques ont pour support deux pellicules de cinéma 70mm circulant de manière synchrone, en boucle.
Les deux pellicules 70mm sont entrainées par des galets crantés, eux même entrainés par courroies.
Les deux pellicules 70mm sont entrainées par des galets crantés, eux même entrainés par courroies.

 

Le tirage de photos numériques sur des films 70mm est l’objet d’une collaboration spéciale avec le Laboratoire Arane, seul laboratoire en Europe qui maîtrise ce procédé dédié jusque-là au cinéma. Ces films offrent une très belle images, d'une précision et d'une profondeur de noir inégalée par un affichage éléctronique.
Le tirage de photos numériques sur des films 70mm est l’objet d’une collaboration spéciale avec le Laboratoire Arane, seul laboratoire en Europe qui maîtrise ce procédé dédié jusque-là au cinéma. Ces films offrent une très belle images, d’une précision et d’une profondeur inégalée par un affichage électronique.
Le 2 fois 8mètres de pellicule cheminent tout autours du cadre. Le glissement des pellicules entre les flasques des poulies est doucement audible par le visiteur. assis.
Les 2 fois 8 mètres de pellicule cheminent tout autours du cadre. Le glissement des pellicules entre les flasques des poulies est doucement audible par le visiteur assis.