Fiction Corporelle cachalot

Création mars 2014. Lecture.

Joué 14 fois.

Cette méthode pour se sentir cachalot en 1h30 joue de la relation à l’eau, au son, à la profondeur, à la surface, en proposant une inversion radicale entre le haut et le bas, la force d’Archimède et la gravité. Prévoir 30 minutes pour le retour à la terre ferme. L’anatomie du cachalot se construit ici à partir d’une grande colonne vertébrale sans bassin ni jambe.

 

_MG_8508

La proposition reprend la structure temporelle de la Fiction Corporelle araignée1, en trois parties :

  • Une courte conférence de biologie sur le cachalot, avec des dessins. Un cachalot est une baleine à dents, autrement dit un très grand dauphin.
  • Une méthode pour déformer son schéma corporel humain et lui donner la forme d’un cachalot. L’auditeur est allongé, immobile, il est interprète et spectateur de son interprétation. Son corps est le lieu de projection de la fiction. Suit une plongée-promenade-collective imaginée.
  • Un retour progressif au corps humain.

 

_MG_8501

 

La Fiction corporelle cachalot ne dit pas tout sur le cachalot, aussi est elle accompagnée d’une Feuille de salle.

Extrait : « Quelles serait les lois de la physique si elle avaient été écrites par des cachalots ? Quand des cachalot se parlent, ce qu’ils disent est rythmique. Tout comme l’espace qu’il perçoivent.
On pourrait dire qu’ils voient avec les sons, mais cela serait passer sous silence les différences entre le monde lumineux et le monde acoustique :
Dans le monde lumineux. Ce qui est loin est petit.
Dans le monde acoustique, ce qui est loin est plus tardif que ce qui est proche. Autrement dit pour le cachalot, l’espace c’est du temps. Et les courant marins forment des tunnels pour le son, permettant d’entendre ce qui se passe à des centaines ou des milliers de kilomètres, peut-être même de l’autre côté de la terre.
Dans le monde acoustique, ce qui est mou sonne plus grave. Ce qui est petit sonne aigu.
Dans le monde lumineux. Ce qui est devant cache ce qui est derrière, parce que la plupart des objet ne sont pas transparents.
Dans le monde acoustique sous marin, la plupart des objets sont transparent au son, si bien que la question du masquage se pose complètement différemment. On pourrait dire qu’essentiellement, ce qui est bruyant masque ce qui est délicat. »

Note sur les Fictions Corporelles : Je porte les Fictions Corporelles comme des sculptures. Leur matériaux est la représentation que vous avez de votre corps. Des fictions donc, puisque le devenir animal qui est proposé reste au niveau de la sensation. Chaque Fiction corporelle est le fruit d’une recherche sur la représentation d’un corpus de connaissances. une représentation somatique, proprioceptive, non-visuelle.