Fiction corporelle chauve-souris

Méthode pour se sentir membre d’un collectif de chauves-souris.

Création le samedi 9 juillet 2016 à 20h au Gymnase Japy à Paris, dans le cadre des Rencontres Internationales du Contact Improvisation(RICI 2016).

C’est la première des Fictions corporelles qui propose explicitement une mise en mouvement. L’aventure est collective : entrer en relation avec un des derniers groupes de Grand Rhinolophe du bassin méditerranéen. Ils sont 1500 et passent leurs journées d’été dans une grange près de la ville d’Arles, sortent la nuit chasser le scarabée en Camargue. Pesant environ 25 grammes chacun, ce groupe de survivants totalise à peine 38 kilogrammes. La méthode d’incorporation travaille principalement sur l’aspect sanguin de la peau-patagium des ailes-mains chauves-souris, sur le mouvement du vol, sur une qualité d’écoute et une attitude en groupe.

Le dessin montre plusieurs visage de chauves-souris, rieuses et baroques.
Source : Kunstformen der Natur (1904), planche n°67, Ernst Haeckel (1834–1919).

Note sur les Fictions Corporelles 1 : Je porte les Fictions Corporelles comme des sculptures. Leur matériaux est la représentation que vous avez de votre corps. Des fictions donc, puisque le devenir animal -ou autre- reste au niveau de la sensation. Chaque Fiction corporelle est le fruit d’une recherche sur la représentation d’un corpus de connaissances. une représentation somatique, proprioceptive, non-visuelle.