Blind trips – écholocalisation pour voyants et non-voyants

Cette photo représente 4 personnages dans l’atelier d’un sculpteur. Il se dégage de leurs visages une ambiance à la fois joyeuse, accueillante et surprenante. Les personnages semblent nous regarder, mais en fait aucun d’eux ne voit. En effet, deux personnages sont aveugles, les deux autres portent un élégant bandeau sur les yeux.
Ils ne voient pas. Prise de vue Hélène Motteau.

Fermer les yeux pour changer de monde

Cet atelier vise d’abord les rencontres entre aveugles et voyants  : des rencontres entre des personnes. Ces rencontres se font dans un lieu que l’on visite en aveugle et par l’écholocalisation.

L’écholocalisation humaine

C’est une manière de se repérer dans l’espace par l’écho, analogue chez les dauphins et les chauves-souris. L’écholocalisateur émet un “click” en claquant sa langue contre son palais, produisant un son très sec, plus ou moins puissant selon l’environnement. L’écholocalisation humaine permet d’identifier en aveugle des obstacles et des repères, de reconnaître un lieu sous différents angles, de 0 à plusieurs dizaines de mètres.

Complémentaire de la canne blanche, elle donne une remarquable mobilité aux aveugles et mal-voyants. L’écholocalisation est spontanément développée par les jeunes enfants aveugles mais le plus souvent inhibée par la méconnaissance des parents et du milieu spécialisé. Elle n’implique ni appareillage, ni électronique.

Pour les voyants qui acceptent de s’aveugler temporairement, l’écholocalisation est une voie d’émerveillement et de connaissance. De manière insoupçonnée, elle est accessible même à ceux dotés d’une audition moyenne. Se plonger dans ce que le monde a d’invisible est une redécouverte de ses sens et de ses émotions. Le faire en collectif donne aux rencontres une qualité touchante. Pour les voyants qui viennent tous d’un monde incroyablement organisé par la vue, l’écholocalisation facilite l’accès au monde de l’invisible : littéralement, elle en offre à la fois confiance et autonomie, permet de garder le fil du réel.

L’atelier

Le principe de cet atelier est que chacun apprend de chacun. C’est un processus de recherche, c’est à dire que nous partageons des questions plutôt que des réponses. Pendant l’atelier, je ne suis pas formateur mais facilitateur de l’échange. Dès que le groupe et l’environnement le permettent, je me bande aussi les yeux : sans cela, impossible d’avancer sérieusement !

L’envers du lieu commun

Dans cet atelier, les personnes aveugles sont dans la position d’experts, quelque chose s’inverse. L’enjeu est d’apprendre les uns des autres, et de faire connaissance en partageant les découvertes. J’organise des ateliers de ce type depuis 2013, touché par la qualité des rencontres qui naissent. La joie de lancer son click de langue sur les murs, comme une balle dont le rebond permet d’éprouver la qualité du mur. La liberté de se projeter dans l’espace en un claquement de langue.

Les lunettes “Aveuglantes” permettent de ne rien voir tout en gardant les yeux ouverts. Confortables, elles n’écrasent ni les yeux, ni les oreilles.

Qui suis-je ?

Artiste-chercheur, j’ai fait connaissance avec l’écho et les clicks de langue en 2012 au détour d’une recherche vers les dauphins, recherche que je poursuis par ailleurs. Mes formateurs à l’écholocalisation sont aveugles : Daniel Kish, Tom de Witte, Idji Xuan et Thomas Tajo.

Contact

Boris Nordmann +33 6 86 51 56 53

Intervention à la carte sur l’écholocalisation

  • Arte-radio : Pour une première rencontre avec le monde de l’écho, je vous recommande cette visite du bâtiment d’arte en 3 minutes. Mettez des écouteurs pour écouter comme un dauphin.
  • France 3 (Magazine de la santé)
  • Polytechnique Paris-Saclay
  • Ecoles d’architecture de Versailles
  • Ecoles d’architecture de Paris-Malaquais
  • Faculté de Médecine de Marseille
  • UFR STAPS Cergy
  • UFR STAPS Paris Descartes
  • EHESS Marseille
  • Ecosomatiques (Paris 8 / Le CND Pantin)
  • Institut National des Jeunes Aveugles
  • AVH Montpellier
  • FRAC Paca (Marseille)
  • La Panacée (Montpellier)
  • Dans Les Parages (Marseille)
  • Espace en cours (Paris)
  • Friche de la Belle de mai (Marseille)
  • Compagnie Contour Progressif (Lille)

… et de nombreux cours particuliers.

 

Echauffement from Boris Nordmann on Vimeo.

 

2 comments

Comments are closed.